RPG FORUM FANTASTIQUE : l’histoire se base sur Gantz mais a ses propres règles. Le développement suit un cours différent du manga. Des surprises apparaissent, la magie, une faction ennemie. Ca se passe à Los Angeles. Mystères, suspense et rebondissements
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du mystère mystérieux à L.A.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 13:06

[HRP : je pensais à une autre mission mais j'adapte pour que Kei soit visible sur la vidéo]

La substance que l'informaticien à tendance information, ce vile chacal délateur, commence à faire effet et il se sent honteusement mieux. Ca n'est pas écrit objectivement mais on s'en fiche. Il écoute attentivement avant de se servir de sa langue de fiel :

"Je ne suis pas un disparu et nul ne connait vraiment à quelle date cette vidéo a été tournée. Je vous ai fait venir parce que le monde doit savoir, je vous ai fait venir parce que je peux prouver ce que j'avance, autrement que par cette vidéo qui circule déjà dans le milieu underground du net, en toute illégalité et dans le secret du poignée d'initiés."

Ha oui, il va nettement mieux, le serpent qui montre alors une boule noire dans une pièce, moi ! Qui a osé me prendre en photographie, même si c'est une autre boule noire, c'est scandaleux.

"C'est cette machine qui semble créer un double des morts survenues durant une période précise, qui semble les cloner mais ces clones ont l'âme des morts, si mes recherches sont exactes. C'est un aspect abstrait que je n'ai jamais pu élucider même quand je travaillais pour le Bureau."

Il en a trop dit et il s'en rend même compte, amateur !

"Le Bureau est un organisme humain qui connaît la vérité sur cette affaire et la garde secrète à des fins que je ne connais pas, même après avoir travaillé pour eux. Je les ai quittés pour mener mon enquête de mon coté. Je ne peux vous dire qu'une chose sur eux : ne les approchez pas. Dès que vous aurez dévoilé la vérité au monde, ils n'auront plus de pouvoir."

Il cherche alors à reprendre le fil de ses pensée avant de poursuivre avec un air brusquement fatigué :

"Il y a beaucoup de ces boules noires à travers le monde, vous n'avez pas idée. Je n'ai pas encore réussi à comprendre comment ils font ça, pourquoi ils font ça, les uns semblant utiliser des humains pour tuer les autres et d'où ils viennent. Personne ne le sait, à ma connaissance. Une chose est sure, leur technologie dépasse de beaucoup la notre. Vous devez comprendre que si vous parlez de tout ça à qui que ce soit, vous mettrez votre vie et leur vie en péril. Le seul moyen pour vous de retrouver votre père et pour vous de retrouver cette Aiko et de faire éclater la vérité est de montrer une preuve flagrante au monde entier sans l'y préparer. Moi je ne peux pas faire ça, je dois rester planqué et surtout je suis condamné sur le plan médical, il doit me rester un mois à … un mois à … un mois à vivre …"

Il se tient le visage, l'air tendu et pendant un moment, il donne l'impression de ne plus rien voir et d'être sur le point de subir une attaque cérébrale. Moi je dis, ça serait bien fait mais il se ressaisit :

"Je vous ai choisi parce que vous avez la volonté d'aller jusqu'au bout de cete affaire, au péril de votre vie. Votre priorité absolue à tous deux est de ramener Aiko à la vie sinon les yakuzas vont vous tuer, la question étant surtout de savoir si ça sera une mort rapide ou une mort très lente. Avec le matériel que j'ai ici, je peux ramener Aiko à la vie comme une des boules noires pourrait le faire. Si j'avais le choix, je préférerais ramener James Gunn mais je ne pourrai pas le faire avec ce que j'ai sous la main. Je vais donc ramener Aiko à la vie, ce qui vous vaudra le soutien des yakuzas, lesquels ont le financement pour concevoir une machine qui permettra de ramener beaucoup d'autres humains à la vie, ils feront ça parce que pas mal de leurs hommes sont morts pour ces extraterrestres et certains étaient hauts placés dans leu hiérarchie. Vous montrez une résurrection en public et le monde ne pourra plus ignorer cette guerre des ombres."

Une nouvelle crise semble alors le frapper puis il se ressaisit à nouveau et il conclue ainsi :

"Si vous n'avez pas de question, je vais maintenant ... mobiliser tout mon équipement pour ramener Aiko Suzuki à la vie. Elle apparaîtra sur cette plaque. Vous feriez mieux de ne pas rester dessus, simple précaution pour éviter une éventuelle fusion avec elle."

Dit-il en montrant une plaque au sol. Elle est à moitié cachée sous un journal pour le moins froissé, près de Sam.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 14:35

L'informateur parle beaucoup mais il parle heureusement bien mieux qu'avant et dans ces conditions, écouter, c'est mon métier. Ecouter, assimiler, agir. Je le crois quand il dit qu'il est mourant, je le crois moins quand il demande implicitement à Jenny de ne pas ébruiter l'affaire trop vite. Des extra-terrestres, une guerre des ombres galactique en se servant d'humains morts et ramenés à la vie comme des soldats donc comme des pions sur un vaste échiquier … galactique, je me répète.

"On va éviter."

Dis-je en m'écartant de la plaque. Ce type va donc ramener Aiko Suzuki à la vie pour nous prouver que ce complot existe. J'aurais préféré qu'il ramène mon paternel mais ça n'a pas l'air possible et il ne peut en ramener qu'un si j'ai bien compris. Je lui suis gré de ne pas remuer le couteau dans ma plaie encore béante et si je suis son raisonnement, une fois la fille revenue, on devrait pouvoir tenter de financer une machine capable de ramener mon vieux et plein d'humains morts pour ces extra-terrestres.

"Hmmm ..."

J'attends de voir mais je n'y crois pas. Ca ne va pas réussir ou si ça réussissait, ça entrainerait de tels effets secondaires néfastes qui vont nous tomberaient dessus très fort qu'au final ça ne serait plus une réussite. Enfin, autant essayer et tenter de s'adapter à la situation à venir, quelle qu'elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 14:50

Je l'écoute parler. Cela parait absurde. Je sors néanmoins mon téléphone de ma poche, et compose le numéro du LA Times. Dès qu'ils eurent décroché, je coupais net.

-Ici Jenny McGarden, passez moi le directeur, tout de suite.

J'attendrais ensuite d'entendre la voix désagréable pour débiter.

-J'ai retrouvé la fille Suzuki. Je ne ferais pas d'article.

Je laissais planer une seconde avant d'enchainer.

-Je démissionne.

Puis je raccrochais sans autre forme de procès. Je recule à présent de la plaque montrée par l'informaticien, et commençait à regarder celle ci. Que cela réussisse ou non, je ne pouvais pas faire d'articles là dessus. Si cela échouait, je ne pourrais pas prouver que Aiko y était. Si cela réussissait, j'imagine qu'elle et son père ont vécu assez de problèmes comme cela.

-Faites donc... Mais n'aurons nous pas de problèmes? Si ces boules sont si puissantes, on risque d'être envoyés là où Aiko est en ce moment, non?

Une main familière vint se poser sur mon épaule, dans le but de me réconforter probablement. S'il y prétait particulièrement attention, Sam verrait le tissu de ma veste se froisser brusquement, comme si quelqu'un l'empoignait. L'effet ne dura qu'une seconde puis disparu. Je me penchais sur l'écran pour voir ce qui y était écrit. Dans la réalité, je n'y comprenais rien. Dans ma vision, tout était bien pire. En lieu et place des lettres inconnues, je ne voyais que des chiffres. Des millions de 1 et de 0. Si j'avais été un peu plus informatique, j'aurais probablement décodé le binaire que je voyais, après un long moment bien sûr, mais là, même avec la théorie en tête, j'en étais totalement incapable. Je soupirais donc en reculant, puis sortis le mini appareil photo de ma veste. Je pris en photo la plaque, les plans plaqués sur les murs, ainsi que la photo de la sphère noire. Si je leur disais cela, ils ne me croiraient jamais sans les images...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 17:15

La recherche de Sam tombe alors, ça c'est du lag. La photo désigne l'informateur sous le nom d'Edgar Poe. Profession : écrivain. On y voit le bonhomme en tenue d'époque et prenant exagérément la pose devant une automobile d'époque.

Pendant ce temps, "Edgar" lance le processus, les machines se mettent à chauffer, les ventilateurs à tourner au maximum en surrégime. La photo de Aiko Suzuki apparaît sur les écrans mais lorsque "Edgar" entre un code et appuie sur entrée pour finaliser la dernière étape, une photo de panda la remplace partout et c'est un panda en combinaison noire qui apparaît sur la plaque dans un grésillement d’électricité statique.


Une seconde passe et le panda disparaît de la même façon alors que la photo d'Aiko réapparaît sur tous les écrans. La jeune femme apparaît ensuite de la même façon, le regard opaque signifiant qu'elle n'a pas conscience d'être présente avant de disparaître à son tour l'instant suivant alors qu'une épaisse fumée se dégage des ordinateurs qui brûlent, ce qui met très vite le feu à la planque, les déchets y contribuant beaucoup.

"Aaaaargh !"

S'écrie "Edgar" en sortant dans le couloir comme s'il avait le feu aux fesses, ce qui est le cas en fait. Il est vivement conseillé à Jenny et à Sam d'en faire autant, histoire qu'ils évitent de périr asphyxiés et brûlés. Pour échapper à la fumée, "Edgar" fuit sur le toit alors que les autres occupants de l'immeuble alors présents se dirigent tous vers le rez-de-chaussée.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 18:43

Google me donne enfin l'information que j'avais demandée il y a quelques minutes. Devoir attendre quelques minutes à notre époque, vous parlez d'un lag.

"Vous vous appelez Edgar Poe et vous seriez écrivain mais ça doit être une couverture."

Que voulez-vous, c'est ça l'instinct du privé. Ceci dit, j'attends donc qu'Edgar ramène la fille du yakuza. Ca se passe mal, je le savais. D'abord on a droit à un panda en combinaison de latex puis à une apparition éclair de la fille dont on ne sait pas si c'était une très bonne imitation d'être vivant ou un leurre et enfin le feu embrase la planque. Edgar a au moins le bon sens de fuir immédiatement le feu et la fumée toxique. Je le suis aussitôt alors qu'il se dirige vers les toits en prenant les escaliers. Ca c'est typique des paranoïaques d'éviter l'ascenseur, je le sais, j'aurais fait pareil. Par contre, personne à part lui dans cet immeuble ne doit choisir de monter au lieu de descendre.

"Pas par là, Edgar !"

Je le suis, certainement suivi aussi par Jenny et je débouche sur le toit où Edgar se trouve à quatre pattes, en train de reprendre son souffle. Je remets mes lunettes de soleil et m'approche de lui en regardant les alentours à la recherche d'un éventuel observateur.

"Bravo Edgar, c'est un franc succès."

C'était sa première tentative mais quand même, quelles catastrophe. Le feu risque de se propager et attirer les pompiers, les flics et avec de la malchance, les yakuzas et même ce Bureau évoqué plus tôt par Edgar. Quant aux données, elles brûlent avec le reste de sa planque. Vraiment, un échec critique.

"Que fait-on maintenant, à part filer ?"

Je demande autant à Edgar qu'à Jenny qui doit déjà être sur le toit, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mar 18 Nov - 20:37

Un panda? C'est bien un panda en tenue SM qui vient de nous passer sous le nez? J'étais un peu perplexe, mais Levy hocha la tête pour me confirmer que je n'étais pas folle. Du moins pas cette fois. Cependant, après une seconde tentative, la plate forme ramena Aiko. Ou une marionnette très réaliste en forme d'Aiko à en juger par ses yeux. Cependant, l'image disparut lorsque les flammes arrivèrent. J'étais horrifiée. Pas par le cri que venait de pousser ce type, bien qu'il soit glauque, mais plutôt par le fait que tout ce que j'avais réussi à trouver avec ces deux là était en train de disparaitre. Pas moyen! J'étais seule avec Levy à présent. Je plaçais mon bandeau sur mon visage pour respirer plus facilement, et récupérais autant de documents que possibles. Lorsque je trouvais des documents fixés, par un trombone, une agrafe ou autre, je n'hésitais pas à les lancer vers la porte. Lorsque vraiment, tout ceci devint insupportable, soit après environ une minute, je sortais à mon tour. Mon bras gauche était rougis, et allait probablement témoigner de cette histoire par une belle cloque bien dégueulasse. Levy était aussi sortie, quel soulagement. Je regardais à côté de moi ce que je venais de récupérer. Même pas 5% de ce qui trainait dans l'appart... Et en plus c'était codé. Je ne savais pas par où étaient partis les deux guss.

-Il faut sortir Jen, on peut pas rester là, si le feu se propage on pourra peut être plus ressortir par la suite!

Elle avait raison. J'empoignais les documents sauvés, puis je descendais en sa compagnie pour sortir du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mer 19 Nov - 14:44

Heureusement, l'immeuble est pourvu de portes coupe-feu à chaque étage, des personnes pensent à les utiliser et le feu est isolé. On entend au loin les pompiers qui arrivent.

Dehors, Jenny est mêlée à la foule, la plupart râlant en attendant l'arrivée des pompiers. On ne voit aucune fumée d'ici vu que la planque de l'informateur était dépourvue de fenêtre.

Sur le toit où quelqu'un a laissé à sécher ses chaussettes sur une corde à linge, l'informateur reprend son souffle. Quand c'est fait, il regarde Sam avec perplexité.

"Mais pourquoi vous m’appelez Edgar … ho ! Vous avez vraiment cru que j'étais Edgar Poe ? Vous n'avez donc rien étudié à l'école, ni un peu lu de littérature de par vous même ? Passons. Maintenant, puisque la méthode douce a échoué, pour sauver votre peau, vous devez mourir."

Ceci dit, il cherche Jenny du regard. Il ne la trouve pas et pour cause.

"Elle a du sortir avec tous les autres. Si elle vous recontacte, dites-lui que vous devrez mourir précisément à partir de minuit une et jusqu'à vingt heures. C'est votre seule chance d'avoir les informations à la source. Si vous survivez à votre première mission, vous recevez une clef par courrier, pour ouvrir un casier dans une certaine gare de la ville. Ce casier contient un double de mes données, vous ne croyez quand même pas que j'aurais fui sans tenter de récupérer au moins un disque dur si tout était conservé dans cette planque."

Ca n'était pas une question.

"Vous recevrez ce courrier même si je meurs entre-temps, quelque soit sa forme, vous aurez cette information. A présent, je vous laisse, je vais suivre une longue cure de sommeil sous une de mes identités d'emprunt. Ne prenez pas la même échelle anti-incendie que moi."

Sur ces dernières paroles, ce mystérieux délateur sans scrupule s'en va donc en empruntant une des trois échelles anti-incendie présentes sur le toit. A Sam de voir s'il le laisse partir, ou pas.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Mer 19 Nov - 15:39

La foule était compacte en bas, et je marchais tant bien que mal à travers celle ci. Levy me suivait, tandis que nous repartions toutes les deux vers le bar. Je regardais mon téléphone. Il était pas loin de 17h. J'arrivais devant ma maison. J'entrais en prenant soin de bien fermer derrière moi. Je montais à l'étage, et pris une feuille rapidement.

-Tu... Tu n'es quand même pas en train de?...

-A ton avis?

Je descendais de nouveau, et écrivait sur la feuille.


A quiconque lisant ceci.

Je ne suis probablement plus de ce monde à présent. En bonne reporter, je me dois de trouver les réponses à mes questions. Celle ci concerne la vie après la mort. C'est peut être ma seule chance pour retrouver Aiko Suzuki et la ramener pour de bon. Si quelqu'un lit ceci, je souhaite seulement qu'il puisse continuer mes recherches. Je range dans mon bureau les notes codées que j'ai pu obtenir. Elles sont très incomplètes, mais c'est un début. Si Aiko est de retour, contactez les yakuza en disant réclamer la dette de Jenny McGarden, et ils devraient vous aider. Si jamais mon corps est retrouvé, je voudrais être enterrée sans que mes parents ne soient au courant.


Je posais le stylo, et rangeais les notes dans le tiroir, comme je l'ai indiqué. En passant, je récupère dans le tiroir du haut deux revolver, dont je tend le premier à Levy. Nous savons toutes les deux que, quoi qu'il arrive, je ne peux pas voyager seule.

-Jen je... C'est pas une bonne idée...

-Tu l'as entendu? La boule ramène les morts à la vie. La première étape, c'est donc de mourir. Et on ne peut pas se permettre d'attendre qu'un évênement X arrive pour nous y aider. Je te demande qu'une seule chose: Ne me rates pas. Je suis prète à mourir, mais pas à souffrir pour rien.

Ma main tremblait, comme celle de Levy. J'approchais d'elle. Nous n'étions presques collées l'une à l'autre, tandis que je posais l'arme sur sa tempe. Elle fit de même après une longue hésitation.

-Nous sommes des soeurs jumelles...

-Nées sous le signe des Gémeaux...

Cela nous avait toujours amusées par le passé, aujourd'hui, cette chanson se nimbait d'un aspect funeste. Je fermais les yeux en sentant une larme couler sur ma joue. Je n'allais pas me tuer, j'allais tuer ma soeur, la seule famille restante. Et elle ferait de même de son côté, le supplice devait être tout aussi fort.

-Levy je... Je suis désolée... Tu as été une super grande soeur...

-Toi aussi... A... A tout de suite... Peut être...

Et une forte détonation se fit entendre. Dans la maison, on put entendre le bruit d'un pistolet tombant au sol, et celui d'un corps qui tombait. Il passa de longues, très longues secondes avant que finalement, un sanglot se laisse entendre. J'étais agenouillée, sur le sol, Levy fasse à moi, toujours debout, elle. Dans le mur à ma gauche, deux impacts de balles étaient visibles (en réalité un seul). Au dernier moment, ni elle ni moi n'avions eu la force de tirer, et avions dévié nos tirs.

-Je.. Je suis... Je suis désolée...

Levy s'agenouilla à son tour avant de m'attirer à elle pour me serrer contre elle.

-T'en fais pas, je n'ai pas pu moi non plus...

Elle aussi pleurait, même si elle gardait son sang froid un peu plus facilement que moi. Il s'écoula ainsi un long moment, très long je dirais même, car à l'extérieur la lumière du jour commençait à vaciller. Je me relevais alors tout en aidant Levy à faire de même. J'essuyais mes joues avec le revers de ma manche, et ne put réprimer un sourire en voyant Levy faire de même. Voila déjà un bon moment que j'avais tiré, et la sonnette avait retentit un paquet de fois. Je me demande si les voisins ont appelé les pompiers, la police ou qui que ce soit d'autre. Dans le doute, je décrochais mon téléphone et composait leur numéro.

-B.. Bonsoir Madame Allister, je vous appelle pour vous prévenir qu'il n'y a aucun problème ici, les coups de feu c'était lorsque j'ai cr... lorsque j'ai vu un homme, il semblait menaçant alors j'ai voulu tirer dans sa jambe, mais il a fuit par la fenêtre... Je ne crois pas qu'il ai volé quoi que ce soit, pardon de vous avoir inquiétée.

Et je raccrochais. Foutu répondeur. Jamais chez elle quand on veut lui expliquer des choses celle là. Je soupirais un peu avant de tourner la tête vers Levy. Elle semblait perturbée.

-Allez viens, on va se matter la télé avant d'aller manger...

-Ouais... Tu vas quand même aller dans ce bar glauque pour manger?

-Bien sûr que oui, j'ai réservé, tu te souviens?...

-Entre deux on a failli crever, tu te souviens?...

Je croisais son regard une seconde, puis nous nous mettions à sourire, puis à rire un peu. Ce n'était pas le fou rire, mais ça faisait du bien. Le poids de l'instant s'envolait peu à peu. On se sentait mieux après coup. Je regardais ma montre, guettant l'heure à laquelle je partirais manger. Après tout, on ne va pas arriver trop tôt non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 8:08

L'informateur s'explique. Hein ? Comment ça, Edgar Poe, ça n'était pas lui ? C'était un autre ? Recherche rapide sur google. Pas une couverture. Il était écrivain au dix-neuvième siècle. Je le lirai un de ces jours, si j'en ai envie, si j'ai le temps, si je suis encore en vie. Mourir pour survivre ? Bizarre mais pas tant que ça après tout ce que j'ai entendu jusqu'à présent, c'est même plutôt logique du coup, une logique bizarre mais une forme de logique, mais bizarre.

"Ok."

Je laisse filer le gars avec la certitude que je ne le reverrai jamais. Il va mourir, je vais mourir, Jenny va mourir. En parlant de la journaliste multicolore, je descends par une autre échelle et je me mêle à la foule. Pas de fille en rose nulle part. Le poids de la solitude m'écrase à nouveau comme un linceul trempé et donc lourd tandis que je regagne l'hôtel à pas lents. Foutue journée. Foutue semaine. Foutu mois. Foutue année. Foutue vie.

*Mourir ...*

En chemin, je vérifie que personne ne me suit. Le gars a dit qu'il faudrait mourir demain dans une tranche horaire pas trop petite, mais petite quand même. Je me vois mal mettre un flingue dans ma bouche et appuyer sur la détente. J'ai beau être négatif, je ne pourrais pas faire ça. Mon acharnement à survivre m'étonne moi-même. Que faire, alors …

*Il faut que j'y réfléchisse ...*

J'ai encore tout le reste de la journée pour y penser, après tout. J'arrive à l'hôtel et je m'arrête sans y entrer, me souvenant de quelque chose. Jenny a commandé à manger à ce bar pour le diner, avant qu'on aille voir l'informateur et j'ai la flemme de faire les courses, surtout si je dois mourir demain. Je peux donc aussi y aller. Si je la vois, je lui dis ce que le gus m'a appris sur le toit. Si je ne la vois pas, elle sait où est mon bureau qui est aussi mon logement. Je rebrousse chemin et marche cette fois vers ce bar qui comme tout à l'heure est toujours à deux pas de l'hôtel. Mieux, je vais lui envoyer un sms, ça m'évitera d'avoir trop à parler après l'avoir trouvée. La journaliste a aussi mentionné qu'elle travaillait pour le Los Angeles Times. Je chope un journal dans un kiosque et j'appelle la rédaction. Je demande le numéro de téléphone portable de Jennifer McGarden. On me fait patienter, on me passe un service, puis un autre service avec entre-temps une musique d'ascenseur. Les quatre saisons, c'est une pizza, ça. Puis un gars me demande pourquoi je veux la contacter.

"Hmmm, pour qu'elle meure."

Avec un tel argument, soit il me raccroche au nez et appelle la police, soit il me donne sont téléphone avec empressement. J'aurais tendance à miser sur la deuxième mais je n'aime pas les paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 9:09


"Si quelqu'un demande cette McGarden, passez-le moi immédiatement !"

Tel avait été le mot d'ordre de Ruppert Ford qui voulait se défouler sur Jenny au travers d'un éventuel interlocuteur mais quand ce dernier lui dit la raison de son appel, il en reste bouche béé avant de se ressaisir et de donner illico le numéro en question.

"Et que ce soit long et douloureux !"

Conclue-t-il avant de raccrocher. Il se dit alors que ce cette raison n'était pas sérieuse, c'était une blague sinon il - l'inconnu – n'aurait pas été aussi direct puis il passe à autre chose.

Sam peut donc envoyer ce SMS avant d'arriver au bar en question. Au moins, ce n'est pas un muet des doigts.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 9:49

Deuxième. Je m'arrête pour écrire un SMS parce que j'ai du mal à marcher et écrire un message en même temps, c'est un coup à heurter un lampadaire, un passant ou à se faire renverser par une voiture alors que le conducteur parle avec son téléphone portable en même temps. Je sors mon téléphone portable, mon stylet et je commence à écrire, d'abord le numéro de téléphone portable de Jenny puis le message tout en sachant que je n'écris jamais les mots en abrégé :

C'est Sam.

D'autres auraient écrit "C Sam", une économie de trois lettres et d'une apostrophe … je continue :

L'informateur est parti. Il nous donnera la clef menant à une sauvegarde de ses données si nous survibons

Arf, je me suis trompé de touche, je supprime quelques lettres et je continue :

survivons à la première mission donnée par une boule noire. Il dit que pour sauver notre peau, nous devons mourir mais uniquement si nous mourrons demain entre minuit une et vingt-heures.

Je m'apprête à envoyer le SMS avant de me dire qu'il est beaucoup trop froid, même venant de moi alors j'ajoute :

Je vais dîner au bar où on s'est vus cet après-midi, on se retrouvera peut-être là-bas.

C'est mieux, j'envoie. Le bar est alors en vue. Une minute plus tard, j'y entre et je cherche Jenny du regard.

[Envoie le SMS à Jenny, entre dans le bar, cherche Jenny du regard.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 10:56

J'avais fini par me tirer du canapé où je m'étais installé. J'avais du m'endormir, car dehors, le soleil était maintenant bien couché. Je replaçais tant bien que mal les cheveux en bataille qui entouraient mon visage, avant de finalement renoncer. Les cheveux, ça a une volonté propre, et quand ça veut pas, ça veut pas. Enfin, avec le vent qui souffle tout le temps à LA, on penserait que j'ai juste pris une grosse bourrasque dans la tronche. A moins que ça ne les replace, sait on jamais...

-Bouges pas je vais t'arranger ça...

Elle avait alors pris un peigne sur la table basse, et avait commencé à me coiffer. J'ai jamais aimé cette tâche, perte de temps quand on songe que les cheveux finissent quand même par se barrer de la coiffure choisie. Elle plaça mes cheveux en arrière, avant de les fixer grâce à mon bandeau rouge.

-Merci. Bon, je pense qu'on va pouvoir aller manger.

-Tu vas finir malade avec tout les oeufs que tu bouffes à longueur de temps...

-Bah, t'en fait pas pour moi, j'aime juste les oeufs, c'est pas dramatique.

Je me mettais donc en route vers le bar. Comment il s'appelait déjà? Merde, j'ai oublié... Levy aussi... Je demanderais à un passant.

-Monsieur? Excusez moi, le bar où la fusillade de Noël a eu lieu l'an dernier, c'est où s'il vous plait? Je suis reporter et je dois interviewer son gérant pour notre prochaine édition du LA Times.

Après plusieurs minutes, je finis par obtenir mon indication. J'ai du lui dire que je ferais un reportage sur son travail, et tout ça et tout ça. Heureusement que j'ai des cartes bidons dans ma poche... Il croit maintenant que je me prénomme Alison McAllister... Enfin, j'arrive en vue du bar, et y entre sans chercher à me cacher. Si un yakuza est là, et qu'on lui a parlé de moi, je pourrais transmettre mes infos. J'approche du comptoir, et appelle le barman.

-Bonsoir, j'avais demandé à ce qu'on me prépare un certain plat tout à l'heure, j'aimerais à présent l'avoir.

Je le fixais droit dans les yeux, tout en posant 20$ sur le comptoir. Cela couvrait plus qu'amplement le prix de ce plat tournant d'habitude aux alentours de 15. Après cela, j'attendais juste mon assiette. J'avais faim moi...

-Je crois que le détective est assis là bas...

Levy pointait du doigt une table au fond, et je souris en voyant Sam assis plus loin. Evidemment, je n'avais pas mon téléphone, il avait du tomber de ma poche pendant ma sieste, allez savoir... Lorsqu'elle arriva, je pris mon assiette et partit vers la table de Sam pour m'y installer. Avant de bouger du comptoir, je regardais le barman.

-Gardez la monnaie.

Après quoi je m'asseyais et commençait par croquer mon bacon.

-Alors du neuf?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 11:24

Pas de yakuza dans la rue, pas de yakuza dans le bar, pas de yakuza en vue. C'est louche parce que c'est trop calme, c'est un peu le calme avant la tempête, comme dirait Sam.

Le gérant s'appelle Brian O'Brien, c'est un homme entre deux âges au crâne dégarni et aux mains moites. C'est un citoyen lambda qui ne sait rien, qui n'a rien vu mais qui peut répondre amicalement à toutes les questions dans le sens qu'il ne répond que des platitudes, quand il ne répond pas complètement à coté de la plaque. Globalement, il fait juste son travail, gérer, point. Il argue que l'hygiène des lieux est irréprochable, que les clients aiment les boissons, de même la nourriture saine et équilibrée, que l'ambiance est bon enfant, accueillant autant les clients seuls que la famille américaine moyenne et qu'il n'y a plus eu de violence depuis que l'établissement a changé de propriétaire.

En théorie, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

En pratique, les œufs ont l'air d’œufs en poudre sortis d'un plastique lyophilisé lui-même sorti d'un congélateur sans souci de la date de conservation. Même Jenny pourrait mieux cuisiner que ça. C'est soit de l'incompétence, soit de la malveillance, soit les deux.

Tous aux abris.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 12:24

Personne ne me suit. Personne ne me surveille. Pire encore, personne ne surveille les alentours du bar. Aucun yakuza dehors, aucun yakuza dedans. C'est le calme avant la tempête.

*...*

J'entre dans le bar. Jenny n'est pas encore là, soit elle viendra plus tard, soit elle ne viendra pas. J'opte aussitôt pour la deuxième. Je me demande si elle serait capable de sauter du dernier étage d'un gratte-ciel rien que pour avoir son scoop. Peut-être. Je regarde le menu, je ne prends pas de risque en commandant un riz / poulet, je m'assois à une table et j'attends d'être servi en évitant de piocher dans la corbeille de pain, c'est un coup à me couper l'appétit.

*...*

Je suis servi quelques minutes plus tard. Je note que je suis servi avant des clients qui ont pourtant commandé avant moi. Avec un peu de malchance, j'ai un "ticket" avec la serveuse du soir, pas la même que tout à l'heure en tout cas. Avec beaucoup de malchance, elle va prendre son courage à deux mains et me draguer.

*...*

Je devrais manger mais je me contente de regarder le contenu de mon assiette commencer à refroidir lentement. Deux minutes plus tard, Jenny s'assoit à ma table. C'était la première cette fois.

-Alors du neuf?

Je cesse de regarder mon dîner avec l'impression saugrenue que je guettais le moment où il allait me sauter au visage et je regarde Jenny, puis je regarde son plat. Du bacon. Du bacon dans un tel endroit. Il y en a qui vivent dangereusement.

"Oeuf plus bar pas net égale risque de salmonellose."

Ca la regarde mais ayant entrevu ses diverses réactions face au personnel de ce bar, je sens venir qu'elle ne vas pas aimer ce quil y a dans son assiette et je sens venir le scandale. Je déduis aussi de sa question qu'elle n'a pas lu mon SMS et je soupire en m'armant d'une fourchette et d'un couteau.

"Du neuf. Je te résume avant ou après que tu aies massacré le personnel du bar ?"

Ceci demandé, je commence à manger. Ce n'est pas bon mais ce n'est pas mauvais non plus, ni une bonne surprise, ni une mauvaise surprise, ce qui était mon but en choisissant ce plat et par conséquent en ne prenant pas de risque. Mon métier me fait déjà prendre assez de risques comme ça, pas besoin d'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 13:15

Avant ou après? Ce serait plutôt après je crois. Je recrachais sans vergogne le morceau de bacon sur le sol. Il me semblait avoir demandé du bacon croustillant, celui ci était caoutchouteux. Je fronçais les sourcils. Les oeufs ne me faisaient même pas envie, on voyait immédiatement qu'ils étaient aussi indigestes que si la poule les avait pondus il y a deux ans. Je pris mon assiette en me levant.

-Je reviens, bouge pas.

Je me dirigeais à présent vers le bar, interpelant de nouveau le barman occupé à trier ses verres, ou que sais je encore. Dès qu'il se tournera, le contenu de l'assiette illuminera son visage de la plus belle des manières: Avec l'assiette en pleine gueule. Une fois le tout bien plaqué, je pose l'assiette vide sur le comptoir en lachant bien fort.

-Parce que je n'aime pas qu'un boui boui dégueulasse se foute de ma gueule.

Après quoi je reviens m'asseoir face à Sam. Je souris de nouveau, comme si rien ne s'était passé, tandis que j'étais probablement le centre de l'attention du bar.

-Je t'écoute à présent.

A côté de moi, Levy était écroulée de rire, bien qu'elle désapprouve probablement ce que je venais de faire. Dans mon dos, quelqu'un d'observateur pourrait déceler la présence du pistolet dont j'avais fait usage dans l'après midi, créant une légère déformation dans ma veste (coincé entre le pantalon et la veste, comme les nanas qui portent des armes quoi). J'appelais la serveuse en souriant.

-Excusez moi, je souhaiterais un café s'il vous plait. Et j'aimerais qu'il soit bon si possible, pourriez vous le préparer vous même plutôt que laisser le barman le faire? Je vous remercie.

Bien évidemment, si je laissais ce type me servir encore il serait sûrement capable d'y foutre du sel ou du tabasco, voire pire, cracher dedans... Voire pire... Je fixais de nouveau Sam à présent, écoutant ce qu'il avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 13:54

C'est comme une "épidémie", Jenny proteste et voilà que la quasi totalité des personnes qui mangeaient à ce moment-là s'y met à son tour. Les clients mécontents demandent même à être remboursés. Le barman fuit en cuisine tandis qu'alerté par tout ce vacarme, le gérant se confond en excuses et rembourse tout le monde. Furieux de se voir ainsi remis en question, le cuisiner part en claquant la porte dans tous les sens du terme, ce qui fait qu'en dehors des boissons, le menu est indisponible pour le reste de la soirée. La salle est beaucoup plus calme d'un coup.

A noter que Jenny voit le bar comme il l'est vraiment depuis son retour en ce lieu, pas comme une taverne à tendance heroic-fantasy.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 15:19

Après. Quand Jenny tartine le visage du barman avec le contenu de son assiette, je ressens comme une crispation au visage, au niveau de ma bouche qui s'étire vers le haut pour finir par former ce qui ressemble davantage à une grimace qu'à un sourire mais c'est déjà quelque chose d'exceptionnel chez moi et je calme derechef ce mouvement facial involontaire.

*...*

Ne puis-je que "penser" en voyant la masse se révolter à son tour et obtenir un remboursement total de leur diner avant de quitter les lieux qui deviennent par conséquent bien plus calmes.

"On peut partager mon riz / poulet."

Que je propose vu que le menu n'est plus disponible. Ca c'est de la bienveillance. Puis je continue :

"Le neuf. Edgar parti, a dit qu'on devait mourir demain de minuit une à vingt heures et réussir une mission pour les extraterrestres, puis qu'on aurait accès à une sauvegarde de ses données, via une clef, dans un casier de gare."

J'ai trop parlé alors je mange ma moitié de diner, même si Jenny ne touche pas à l'autre moitié. J'ajoute même un peu de sel à ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 16:38

J'avais observé, un léger sourire sur le visage, l'émeute qui s'était créée en une seconde. Et dire qu'il suffisait qu'une fille porte ses co... Oubliez ça. Toujours est il qu'à présent, il ne restait plus grand monde ici. C'est dommage, on se sentait un peu moins vivant quand on est seul. Et puis tout les farfadets et les elfes sont partis, ça aussi c'est dommage. Je regardais donc Sam.

-Elle n'aime pas le poulet en général, alors dans ce bar...

-Comme elle dit, merci mais non merci.

Encore une fois, j'oubliais qu'il ne voyait pas Levy. Du moins, logiquement il ne la voyait pas. Je m'étirais un peu avant de soupirer.

-Pour les extra terrestres il en avait déjà parlé, pour la clé c'est nouveau. J'ai quelques documents à la maison, mais je doute que je sois capable de les décoder. Il était parano ce mec.

Sam aussi, mais il était juste légèrement parano lui, pas comme l'autre taré là.... Je baillais un peu et le voyais prendre du sel.

-Le sel c'est la mort en poudre tu sais?

-Alors pourquoi tu en fous une tonne sur chaque plat que tu avales?

Je fronçais un peu les sourcils avant de la regarder me sourire d'un air narquois. Je lui aurais bien répondu de fermer sa g... Si je n'avais pas été en public. Je reposais mon coude sur la table en prenant mon arme dans mon autre main, puis de la poser sur la table.

-On a essayé de se flinguer tout à l'heure, mais on a pas pu. Résultat j'ai deux trous dans mon mur, et le voisin a peut être vu sa vie défiler devant ses yeux. C'est pas aussi facile qu'on le croit de tuer quelqu'un en fait...

Ce que j'ignorais, c'est qu'en réalité, il n'y avait qu'un seul trou dans le mur, car c'était une tentative de suicide, et non de double meurtre qui avait été faite. Je faisais le tour du bar des yeux pour voir qui était encore présent, et si une tête me revenait parmis les gens présents. Après tout, après toutes mes interviews, tout mes reportages et toutes mes tentatives pour trouver des témoins, je vais peut être reconnaitre quelqu'un....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 17:02

Pas de connaissance en vue ni pour Jenny, ni pour Sam. Par contre, il est très mal vu de montrer une arme à feu en public, certains témoins de la scène pourraient appeler la police mais vue l'apparence spéciale de Jenny que d'aucun jugeraient un peu infantile, ils croient qu'il s'agit d'un jouet.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 17:50

Comment ça, "Comme elle dit" ? Je suis étonné par la façon dont Jenny s'exprime, ça éveille ma curiosité qui est somme toute une déformation professionnelle mais je ne dis rien, pour le moment. La suite … ajouter un zeste de sel n'est pas vraiment une habitude chez moi mais ça passe totalement au second plan lorsque Jenny pose une arme à feu sur la table, puis ce qu'elle me dit sur sa tentative de suicide à deux m'intrigue encore plus, me faisant passer outre le fait qu'elle se serait flinguée pour rien si l'informateur a raison, me faisant aussi mettre à la trappe le fait que je n'ai pas du tout repéré son arme à feu avant qu'elle la pose sur la table.

"Je n'ai pas encore eu à tuer quelqu'un, j'ai uniquement blessé et en état de légitime défense. Tu devrais ranger cette arme. Hmmm …"

Là, ça annonce une question :

"Question bête, nous sommes combien à cette table ? Pas forcément assis mais présents."

Trop de mots, je n'aime pas ça et j'aime encore moins ce que je m'apprête à dire mais je ne fuirai pas ce que j'estime être mon foutu devoir.

"Si nous sommes davantage que deux, pourrais-tu te concentrer et penser très fort mon prénom ?"

Je l'ai dit. Pourvu que je me sois trompé et qu'elle me prenne pour un dingue. Je préférerais ça que d'avoir raison, avec les conséquences que ça impliquerait, des conséquences que je pressens très pénibles pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 20:59

Je souris un peu, avant de faire glisser le pistolet sur la table pour qu'il arrive jusqu'à ses mains.

-Tu ne comprends pas. Nous ne sommes pas capables de nous tuer, ni de nous suicider par nous même, donc je te confie cette tâche. Pas ici et pas maintenant bien sûr, mais lorsqu'il sera temps.

Je le fixais lorsqu'il demandait combien nous étions à la table. Je regardais autour de nous. A part Levy, lui et moi, personne d'autre. Et techniquement, vu qu'elle était affalée en travers de la table, elle n'était pas à notre table...

-Nous sommes deux autour de cette table, cela ne se voit il pas? A moins que tu attendais un autre de tes fameux informateurs bizarres et que tu veux vérifier qu'il est bien absent?

Bien sûr, j'interprétais ses mots comme bon me semble. Après tout, Levy est mon petit secret, je n'allais pas le révéler à un inconnu qui aurait tôt fait de me placer dans un asile, non mais ho! Cependant, sa demande m'interpelle un peu. Je fixe la table en me demandant si je dois le faire, lorsque je croise le regard de Levy. Celle ci hausse les épaules.

-Ok, qu'est ce que tu veux que ça fasse?

-Hm... D'accord...

Je soupirais avant de penser à son prénom. Comment s'appelait il déjà? Gérard? Marc? Ah non, Sam, voila c'est ça! Sam donc. Se faisant, je le fixais droit dans les yeux, retirant ainsi Levy de mon champs de vision. Je plissais les yeux pour montrer que je me concentrais. C'est du jeu d'acteur, mais bon ça aide parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Jeu 20 Nov - 22:09

La narration note la volonté de Sam de chercher volontairement à endurer mille tourments. Même s'il n'en a pas la certitude, le seul fait de les pressentir devrait l'inciter à renoncer une telle entreprise périlleuse consistant à provoquer sa vision seconde dont il ignore encore tant à son sujet. Néanmoins, il n'est pas si aisé de faire déclencher une telle capacité psychique et même en jouant le jeu, Jenny ne peut pas créer ce lien, surtout en de telles circonstances. C'est donc un échec, au passage, la narration ajoute que Sam a eu de la chance que la possibilité d'échec critique n'ait pas été incluse sinon sa démarche en aurait été un, d'échec critique.

Jenny regarde donc Sam fixement en se demandant certainement où il veut en venir et s'il a repéré un éventuel mouchard, ce qui expliquerait qu'il ait évoqué la possibilité qu'ils soient plus de deux à la table. La vision seconde de Sam se déclenche alors mais pas du fait de Jenny, non, le privé voit alors avec les yeux d'un yakuza qui est tapi sur le toit d'un immeuble en face du bar et braque sur ce dernier quelque chose qui ressemble beaucoup trop à un bazooka, rien que ça. Une chance pour Jenny et Sam, le gars est en train de vérifier s'il brandit son arme lourde dans le bon sens pour éviter de tirer involontairement derrière lui. Voila qui devrait donner quelques précieuses secondes à Sam et Jenny pour faire quelque chose de vital, éviter de mourir en l’occurrence.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Sam Gunn

avatar

Messages : 47
Qualités : Adroit – Bienveillant – Calme – Curieux – Flegmatique

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Angelz Suit, deux X-Guns, un X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Ven 21 Nov - 11:40

Voilà que Jenny me passe son flingue sous la table et me demande à sa façon de la tuer le moment venu.

*Oh bravo ...*

Comme si je pourrais faire une chose pareille mais je prends néanmoins l'arme et je la range dans ma veste parce que je ne sais pas si Jenny sait s'en servir. Elle se prête alors à mon jeu et rien ne se passe. Ca n'a pas marché et j'en suis soulagé. Je n'aurais pas du demander ça, je n'aurais même pas du me pencher sur le caractère excentrique de cette fille. Quelle bête m'a piquée ? Heureusement, ça n'a par marché et Jenny ne suspecte rien. Je me demande d'ailleurs pourquoi son avis compte alors autant à mes yeux … et puis la vision seconde me frappe de plein fouet et je vois au travers des yeux d'un autre. Ca n'est pas Jenny. Je crois que j'aurais préféré ...

"Oh bravo ..."

C'est un yakuza sur un toit, avec un bazooka. Il va tirer sur le bar, rien que ça. J'appelle ça une méthode radicale mais je ne lui dirai pas, pas avant d'avoir survécu en tout cas. Comme le gars ne sait pas s'il est sur de braquer son arme lourde dans le bon sens, ça me laisse le temps de fuir et même de fuir avec Jenny mais je ne peux pas laisser tous les autres occupants du bar mourir. Je me dresse donc d'un bond et crie très fort :

"La main divine !"

La main divine est un mouvement terroriste connu dans le monde entier pour avoir fait sauter Big Ben en l'an 2002 puis le mont Rushmore en 2004, tuant une centaine de touristes, puis d'avoir fait tomber un avion de ligne sur l'aéroport international bondé de Chicago il y a trois ans, faisant des milliers de morts. C'est devenu la bête noire du monde occidental et surtout en Amérique où sa seule évocation peut provoquer l'hystérie collective. C'est un peu ce que j'attends en criant ce nom, que tous quittent le bar comme s'ils avaient le diable aux trousses.

"Tout le monde aux issues de secours !"

Ca serait un massacre s'ils quittaient le bar par l'entrée principale. Je donne l'exemple en prenant Jenny par le bras et en l'entraînant vers la sortie de secours de ces établissements qui se ressemblent tous sur ce plan-là. Si mon plan fonctionne, nous devrions donc sauver nos vies et celles des autres occupants encore présents dans le bar. Ils devraient ainsi sortir de leur très probable tétanie et nous emboiter le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny McGarden

avatar

Messages : 74
Qualités : Altruiste, Intelligente

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Ven 21 Nov - 13:04

La main divine? A quoi il joue encore? Si c'est un jeu, il est de mauvais goût... Je trouve pas ça très drôle moi, la main divine ils sont pas très cool... Levy a l'air inquiète cependant, et elle se relève de la table. Lorsqu'il me traine pour accéder à une issue de secours, j'attrape à mon tour Levy qui ne peut s'empêcher de râler. J'attend qu'on soit dehors pour le fixer avant de soupirer.

-Qu'est ce qui se passe encore? D'abord tu me demandes combien on est, puis tu évacues tout le monde alors qu'il n'y a rien d'apparemment dangereux...

Levy avait l'air inquiète et observait tout autour d'elle. Les gens sortaient rapidement, tandis qu'elle vint se poster derrière moi en grommelant.

-Jsuis sûre que c'est un de ces abrutis de yakuza. Ils ont du penser que tu cachais des choses... Ou alors ils ont découvert ce qu'il fallait faire pour rejoindre Aiko...

Je fixais celle ci un moment avant de soupirer.

-Rendez moi mon arme s'il vous plait.

J'employais les formules qu'il fallait, cependant le ton que j'utilisais était catégorique. Je voulais mon arme, et à mon air décidé, Sam pourrait comprendre, s'il le voulait bien, que s'il le fallait je lui collerais un ou deux gnons pour la reprendre. Levy, derrière moi, réfléchissait rapidement.

-S'il nous a fait sortir par l'arrière, le ou les yakuza doivent être devant. Et s'il a fait sortir tout le monde c'est qu'il n'y a pas qu'un sniper, faut miser sur quelque chose de plus gros, comme une grenade. En repartant dans l'autre sens, on a aucune chance, on va le contourner, même si on risque de tomber sur d'autres yakuza. Si tu veux Jenny, je passe aux commandes.

Je la regardais, stupéfaite. C'était la deuxième fois qu'elle me proposait cela depuis qu'elle était venue, et la dernière fois c'était pour un cas très urgent. Nul doute qu'elle tenait à me cacher quelque chose d'affreux. Je fermais les yeux. Pour une fois, le wonderland aurait pu m'aider... Je devais l'amener de force, cependant, j'ignorais la marche à suivre, les dangers qui pouvaient y être liés, et surtout, j'ignorais si le wonderland était vraiment le fruit de mon imagination, comme l'avait prétendu le psychologue de l'hôpital il y a 7 ans. Après tout, ma vision du monde vient d'être sacrément remise en question aujourd'hui, on m'a appris que la mort n'est pas la mort mine de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELZ
Admin
avatar

Messages : 1041

Feuille de personnage
Points: Suffisamment, on va dire
Equipement: Livre de cuisine : 1001 façons de cuisiner de l'humain
Points de Joker: Hum, joker !

MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   Ven 21 Nov - 17:04

Evoquer le mouvement terroriste pour amener les personnes encore présentes à se sauver, pas mal, pas mal du tout. Ca prend, tout le monde se sauve et mieux encore, tout le monde se sauve par la porte de service. Il était temps, quelques secondes plus tard, le bar explose et un retardataire est blessé légèrement par quelques débris. Pour le reste, Jenny et Sam ne savent pas ce que font les ennemis à ce moment précis, tout comme ils ignorent si des secours sont déjà en route. A eux de voir si une retraite s'impose ou s'il vaut mieux attendre l'arrivée de la police avec les autres rescapés de cette explosion.

_________________
Rusty Angelz they can't fly, no, Rusty Angelz gonna die (c'balot hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelz.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du mystère mystérieux à L.A.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du mystère mystérieux à L.A.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» rendez-vous mystérieux
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]
» Un personnage mystérieux
» Azäziel [Assassin]
» Miran le Mystérieux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANGELZ :: ZONE RP :: ZONE RP :: LOS ANGELES :: CENTRE-
Sauter vers: