RPG FORUM FANTASTIQUE : l’histoire se base sur Gantz mais a ses propres règles. Le développement suit un cours différent du manga. Des surprises apparaissent, la magie, une faction ennemie. Ca se passe à Los Angeles. Mystères, suspense et rebondissements
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Home sweet home : le manoir Bradwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DEVILZ

avatar

Messages : 323

Feuille de personnage
Points: Trop pour compter.
Equipement: Fouet en fil barbelé.
Points de Joker: Plein ! C'est moi qui les garde !

MessageSujet: Home sweet home : le manoir Bradwell   Lun 25 Mai - 6:48

Ellie Bradwell se réveille dans son lit douillet, dans sa chambre immense, au sein du manoir familial.

Voici le manoir :


Du moins est-ce un aperçu du manoir, grand, luxueux, avec plein de pièces, plein de chambres d'amis, tout ça. Du luxe et une armée de serviteurs pour entretenir tout ce luxe et obéir docilement à la famille Bradwell. La propriété se trouve au beau milieu d'un parc boisé d'une petite vingtaine d'hectares, entre Los Angeles et Santa Maria.

Ellie se réveille donc sans pouvoir déterminer si elle a rêvé sa captivité ou pas. Un domestique attire alors son attention. Sur le pas de la porte, il lui apprend que son père désire lui parler dans trente minute précisément, le temps pour elle de se préparer et de manger éventuellement quelque chose, tout ce qu'elle désire. Ceci dit, le domestique s'en va aussi vite qu'il est venu, Ellie sent sa peur comme si elle sentait un parfum, une perception accrue inédite pour elle. Si elle ouvre son coffre blindé personnel, elle y trouvera tout l'équipement pris dans la chambre de Devilz et il semble que personne ne l'ai mis la-dedans, personne de son entourage en tout cas.

_________________
Sympathy for Devilz (mwahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Bradwell

avatar

Messages : 61
Qualités : Adroite, Alerte, Charismatique, Fougueuse, Débrouillarde, Rapide, Rusée

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Devilz Suit, sabre et X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Lun 25 Mai - 22:31

-Dites lui que je serais présente.

Les yeux ouverts, elle dira ses mots sans la moindre émotion et très machinalement malgré la peur qu'elle ressent du domestique qu'elle ressent derrière la porte. Elle aurait pu se poser davantage de question mais voilà:

Une soirée entre copains dans le but de faire la fête, une interruption qui finit par une balle dans la tête, une demie-journée à participer à un "Battle Royal" avec un système de point puisqu'elle se sait toujours pas ce qui se trame derrière tout cela, un black-out pour se réveiller en cellule en camisole, une teigneuse qui tord des barreaux pour enfin finir par se réveiller dans sa chambre. Oui, Ellie a beau se réveiller au fond de son lit, elle mettra cinq bonnes minutes à chercher une suite logique à tous ses événements. Elle n'a strictement rien compris à ce qui venait de se passer! Et ayant la tête sur les épaules, elle finira par mettre cela sur la théorie la plus plausible à ses yeux lorsqu'elle se leva: le cocktail cocaïne et l'alcool. Inutile de la faire passer pour une junkie qui ne pense qu'à cela, c'est ce qu'il y a de plus logique (et pour n'importe qui en fait) et elle s'apprête à vérifier cela!


*Un bad-trip comme ça, il va falloir que je chope mon fournisseur dans un coin avec l'aide de mon chauffeur. Je ne sais pas quelle merde il m'a vendu mais je veux tirer ça au clair.*

Tout en mettant ses sous-vêtements, elle se dirigea vers son coffre fort encastrer derrière le tableau pour en regarder son contenue. La raison: combien elle a pu consommer la veille? Quelle(s) connerie(s) elle a pu faire pendant son "bad-trip" et qu'est ce qui a foutu son vieux en rogne ainsi? Vu à quel point Ellie a senti la peur du domestique derrière la porte, ce n'est certainement pas une prostituée qui lui a posé un lapin!

Et puis c'est le drame...


-Ah non ce n'était pas une hallucination... J'aurais préféré le bad-trip enfin de compte. Sans le coup de la balle dans la salle VIP bien entendu.

Ses armes de la veille avec la combinaison qui va avec et flambant neuve à première vue. Ellie ne put soupirer devant ça avant de refermer son coffre et tourner machinalement la roulette du code en ne touchant à rien pour le moment. Avec ce genre de découverte, à peine réveillée qu'elle est déjà crevée. Elle le sent, elle va se faire engueuler comme pas possible, peu importe si ce... Victor c'est ça? A bien fait les choses ou non.

Finissant par ajuster sa jupe, elle se coiffa rapidement pour bien se présenter à l'heure et avala rapidement quelques choses et ce peu importe les conseils de son diététicien de prendre son temps pour manger. Son plan? Aviser le moment venu! C'est un plan? Tant qu'elle ne sait pas comment son père va lui présenter la situation elle va feindre l'ignorance et inventer petit à petit! C'est la gamine tout crachée ce genre de mauvaises fois!

Une fois avoir rejoint son père dans le salon, elle prendra son sourire le plus radieux et surtout le plus innocent possible.


-Bonjour papa. Tu m'as appelée?

Intérieurement ce n'est pas tout à fait la même chose, elle n'est pas certaine de la tournure de la discussion, sait que ça peut hurler à tout moment de façon inimaginable et a aussi les fouettes et surtout ne sait pas du tout comment expliquer tout cela. Expliquer? Le peut-elle? En fait non car elle a toujours cette foutue bombe miniature dans le crâne! Le bon côté? Heureusement qu'Ellie sait bien mentir et sait se montrer persuasive mais en attendant elle veut attendre ce que dira John. Bien sûr elle aurait pu parler du beau temps, de sa grâce matinée mais comme elle est dans le flou pour le moment, le mieux est de se taire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEVILZ

avatar

Messages : 323

Feuille de personnage
Points: Trop pour compter.
Equipement: Fouet en fil barbelé.
Points de Joker: Plein ! C'est moi qui les garde !

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Mar 26 Mai - 11:18

Le père Bradwell est installé dans un fauteuil en cuir au moment ou sa fille entre dans le salon. Il regarde une série d'écrans informatiques collés au mur devant lui et qui font un contraste violent avec le décor des lieux. Sur les écrans, des colonnes de chiffres dégoulinent façon Matrix. D'une main distraite, John Bradwell gratte le crâne d'un chien assis à coté de lui. C'est en quelque sorte un molosse noir sauf que ça a trois têtes et que toutes trois se tournent derechef vers Ellie avant de grogner d'une façon très menaçante, d'une façon qui indique clairement que la jeune femme va se faire dévorer vive si elle s'approche trop près du maître des lieux.


"Je ne suis pas content, je ne suis pas content du tout."

John Bradwell vient de dire ces mots juste après Ellie mais en fait, il ne parle ni à elle, ni au Cerbère.

"Ha c'est toi, bonjour, assieds-toi."

Dit-il en indiquant le fauteuil identique qui fait face au sien juste après avoir coupé brièvement le son de l'oreillette sans fil rliée à son téléphone portable et s'être tourné vers Ellie.

"Je n'ai que faire de vos excuses, je les accepterai quand je vous aurai arraché la tête. La fille de l'Oyabun de Los Angeles a pris la place de son père dans un bain de sang incroyable même chez ces sauvages et vous attendez tout ce temps pour me le dire. Je veux tout savoir sur cette affaire et je le veux pour hier."

Puis il raccroche et regarde son Cerbère.

"Du calme, Beber."

Le molosse se tait aussitôt mais il continue à regarder Ellie avec hostilité.

"C'est bien ce que je pensais. Beber ne grogne pas sans raison, il est donc préférable que tu gardes tes distances. Pour le moment."

Commente-t-il avant d’enchaîner :

"Je viens de lire ton bilan de santé. Tu es en pleine forme et même plus en forme que jamais. Ta mère est de retour d'Europe, la campagne électorale vient de débuter et j'ai besoin de présenter une famille exemplaire devant les photographes. Je serai gouverneur, les jeux sont déjà faits et c'est en partie grâce à toi. C'est toi qui m'a permis de mettre une mineure dans le lit de mon seul véritable rival et j'ai fait en sorte que tes jeux sexuels ne viennent pas à certaines oreilles, tout comme notre nom n'est pas associé au massacre perpétré dans cet endroit de débauche. Concernant tes futurs jeux, tu pourras faire ce que tu veux, ou du moins, ce que tu peux."

Il esquisse un sourire mystérieux en disant ces derniers mots. La question n'est pas de savoir si John Bradwell cache quelque chose à sa fille mais quel impact ce qu'il lui cache va avoir sur sa vie dans un avenir très proche, voire même dans le présent.

_________________
Sympathy for Devilz (mwahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Bradwell

avatar

Messages : 61
Qualités : Adroite, Alerte, Charismatique, Fougueuse, Débrouillarde, Rapide, Rusée

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Devilz Suit, sabre et X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Jeu 28 Mai - 14:57

C'est beau la génétique: on fait tout et n'importe quoi avec elle. L'Humanité étant bourré de défauts, on retiendra surtout "n'importe quoi" dans ses dires. C'est pour la seule raison qu'Ellie ne passera pas pour une gourde devant un chien à trois têtes. Quand au nom de Beber, l'imagination de son père sur les noms n'a jamais été réputés très bonnes. Déjà qu'Ellie quand on a une mère qui s'appelle Elizabeth ça n'allait déjà pas bien loin.

Son père n'est pas content mais ce n'est pas sur elle. Qu'il arrache la tête à autrui importe peu à la jeune blonde tant qu'il ne s'agit pas de la sienne. Ellie ne lui demande pas plus, qu'il passe ses nerfs sur ses hommes ou sur ses informateurs parce qu'ils n'ont pas été foutu de le prévenir en temps et en heure n'est pas ses problèmes tant qu'il ne passait pas ses nerfs sur elle. De quoi il parlait? Ellie n'en prêta pas trop attention: ce ne sont pas ses affaires et surtout elle ne connait pas d'Oyabun.

Son fidèle Beber est de mauvais poil et ce n'est pas parce qu'il n'a pas eu sa tranche de bœuf. Enfin trois plus petites tranches de bœuf: les têtes seraient foutus de se battre en elle pour si peu sachant que l'estomac est toujours de taille normal. Ellie s'assis donc sans dire un mot pendant que John finit sa conversation.

L'orage n'est pas pour elle, tant mieux car après tout, tout le monde sait qu'elle est irréprochable. Par contre les éloges elle ne s'y attendait pas trop, déjà qu'il lui a déjà faite par le passé. Comme d'habitude, c'est lui qui fait le planning de sa fille. Ellie n'a jamais trop apprécier mais ne s'est jamais rebiffer sur le sujet, surtout quand il s'agit de séances photos où en fait, elle adore être prise en photos. Et puis même si elle n'est pas aussi proche de sa mère que de son père, voir Elizabeth après ce qui s'est passé ne peut pas lui faire de mal.

-Pour un type qui est pour l'intégration des étrangers j'ai trouvé plus ironique d'attirer une petite asiatique dans son lit. Alors si en plus elle n'a pas papier ça en devient comique. Moi je n'appelle plus ça un "jeu sexuel" comme tu dis mais de l'humour noir. Et puis si ça peut faire marrer une partie de l'Amérique quand ça passera dans le journal de 20 heures je ne vais pas me plaindre.

C'est la suite qui l'intrigua. Son bilan de santé est déjà passé entre les mains de Victor. Ses jeux sexuels ne sont pas un scoop en soit pour son père et Ellie sait ce qu'elle a à faire: Ellie gère déjà ses problèmes elle même, juste que John redouble de prudence pendant la période électorale. Par contre "massacre dans un lieu de débauche" elle n'a pas très bien compris. Est-ce un rapport avec son trou de mémoire? Rien ne dit que son assassin se soit arrêter à elle et à vider le chargeur sur les copains de la jeune fille une fois cette dernière morte. Sans parler qu'il y a ce sentiment comme quoi il dirige toute sa vie.

Et si elle ne peut pas poser trop de questions à John à cause de cette foutue bombe, un point qui doit bien l'arranger, elle essayera d'en savoir plus sur ce massacre tant qu'elle n'aborde pas trop ses "fameux jeux" dont il a l'air d'être bien au courant.

-Beber a plus de flair que les spécialistes qui m'ont examiné et qui t'ont remis ce rapport: à ce que j'ai compris j'ai tendance à être un peu trop surchargé en électricité statique après ses fameux jeux dont je me serais bien passée. Autant je me rappelle de ce que je fais la veille lors de "mes écarts de conduite" comme tu dis si bien, autant j'ai un trou de mémoire quand il s'agit de massacre de 37 personnes sur une soit disant explosions dû à une fuite de gaz.

Oui elle aurait aimé posé des questions sur "ses futurs jeux" mais elle ne sait pas comment aborder le sujet, surtout avec ce qu'elle a dans la tête! Elle avisera le moment venu mais pour le moment ce qu'elle veut savoir, c'est la connerie qu'elle a bien pu faire la veille! Trente sept morts quand même, ce n'est pas rien, même pour une égoïste de première comme la jeune bourgeoise!


Dernière édition par Ellie Bradwell le Dim 31 Mai - 9:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEVILZ

avatar

Messages : 323

Feuille de personnage
Points: Trop pour compter.
Equipement: Fouet en fil barbelé.
Points de Joker: Plein ! C'est moi qui les garde !

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Sam 30 Mai - 10:50


Le père Bradwell écoute sa progéniture avec un amusement certain.

"Tu te fies à une seule source d'information et de surcroît quelque peu exotique mais c'est vrai. C'est partiellement vrai. Il te manque juste une information."

A ce moment précis, John regarde par dessus l'épaule d'Ellie. Un homme fou furieux entre en trombe dans le salon, il saute sur Ellie et referme ses mains sur son cou. Son regard est empli de haine mais il n'a pas le temps de meurtrir le cou de sa cible. A peine entre-t-il en contact avec sa peau que l'homme perd toutes ses forces et son regard passe sans transition de la fureur à une terreur sans nom. Ellie sent des ondes de chaleur émaner dans son corps tandis que la peau de son agresseur se rabougrit, se ratatine, se désagrège même à une vitesse hallucinante, quelque chose en elle aspirant littéralement la vitalité, le corps même de l'homme qui rétrécit, s'aplatit, devient beaucoup plus compact avant de cesser purement et simplement d'exister. De lui, il ne reste plus que ses habits qui gisent au sol et font tâche dans le salon.

"Rectification, il te manquait une information. Du calme, Beber."

Dit tranquillement John en tapotant amicalement les crânes du cerbère.

"Un mexicain en situation irrégulière. En résumé, il a tout perdu et je lui ai dit que c'était de ta faute. Si ça avait mal tourné pour toi, Beber serait intervenu. Un peu trop surchargée en électricité statique, tu disais ?"

Ellie ne ressent vraiment aucune douleur à la gorge et n'a aucune marque au cou. Le souvenir de certaines paroles remontent alors à sa conscience.

*Soit damnée, maudite humaine ! Je vais faire de ta vie un enfer !*

_________________
Sympathy for Devilz (mwahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Bradwell

avatar

Messages : 61
Qualités : Adroite, Alerte, Charismatique, Fougueuse, Débrouillarde, Rapide, Rusée

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Devilz Suit, sabre et X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Dim 31 Mai - 9:30

*Soit damnée, maudite humaine ! Je vais faire de ta vie un enfer !*

Ses mots raisonnent de nouveau dans sa tête. Oui la vie d'Ellie allait certainement être chambouler mais certainement pas dans le sens où Xion l'aurait pensé. La blonde ne va certainement pas aspirer la vitalité de tout ce qu'elle touche maintenant qu'elle a une idée de sa malédiction mais si sur le coup de la moindre émotion ce pouvoir s'enclenche ça risque d'être une tout autre affaire. Ellie est une dépravée, adore se faire défoncer quand elle est défoncée et donc avoir sa dose d'adrénaline et d'émotion! Et pour quelqu'un qui est accro au cocktail sexe/drogue si elle ne peut plus passer du bon temps sans laisser quelqu'un sur le carreau autant dire que Xion lui a fait une vacherie monumentale! D'une certaine manière, son père doit être heureux: sa fille ne va plus pouvoir s'envoyer en l'air sans réfléchir aux conséquences, ce qu'elle a toujours fait jusque là!

Sous la surprise, la progéniture des Bradwell recule malgré qu'elle soit toujours les fesses à terre. Ca surprends et si la peur peut se lire quelques secondes sur son visage, elle fera tout pour rester de marbre. Son père n'aimerait pas la voir apeuré et risquerait de se payer sa tête en lui mettant entre les dents une remarque bien cinglante, chose qu'elle veut se passer.


-C'est plus jouer les vampires et les succubes que se frotter contre un pull et se recevoir des châtaignes.

Elle ravala sa salive en se massant la gorge. Pas de douleur et certainement pas de marque non plus. En fait Ellie irait même jusqu'à dire que la sensation est agréable si il n'y avait pas eu mort d'homme mais comme elle donne (un minimum) de valeur pour la vie humaine, elle n'a pas le genre de pensée de son père. Xion semble lui avoir octroyer la capacité d'absorber la vitalité d'autrui malgré elle, pouvoir bien chiant quand il n'est pas contrôler.

-Dit plutôt que ça te démangeait de me voir tuer quelqu'un en étant consciente de mes faits et gestes pour que ça me serve de leçon pour cet accident de voiture.

En se relevant et en s'aidant du canapé, Ellie a quand même ce goût amer au fond de la gorge. Ce n'est peu être pas son premier meurtre mais ce jour là la drogue servait d'excuse. Aujourd'hui elle était totalement consciente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEVILZ

avatar

Messages : 323

Feuille de personnage
Points: Trop pour compter.
Equipement: Fouet en fil barbelé.
Points de Joker: Plein ! C'est moi qui les garde !

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Ven 10 Juil - 9:35


Le père Bradwell observe les réactions de sa fille avec la froideur d'une lame de couteau.

"Je serais déçu que l'intelligence ait sauté une génération dans la famille, parce que là, tu es venue à moi sans pourquoi et donc sans pouvoir. Un jour, je te montrerai d'où vient vraiment ma fortune et surtout, d'où vient mon pouvoir. Pour l'instant, faisons table rase du passé. Une séance de photographies nous attend cet après-midi, fais toi belle, du moins fais de ton mieux avec la trop petite part de ma génétique extraordinaire que Dieu a bien voulu te donner. Nous ferons comme si j'étais un père attentionné et toi une fille aimante. Quant à ta mère, elle fera son maximum et donc pas grande chose d'utile à pas sourire bêtement quand on lui demande."

John Bradwell, c'est un peu le genre d'individu qui donne parfois intentionnellement à certaines personnes l'impression désagréable de passer en permanence un examen oral devant un jury résolument impitoyable. Ceci dit, il se lève d'une étrange façon, donnant l'impression que ceci s'est fait sans aucune transition. Un instant assis, d'autres debout. Il conclue alors en ces termes :

"Ah oui, évite de tuer inutilement le petit personnel."

Ellie peut certainement parler au maître des lieux avant qu'il aille ou bon lui semble, flanqué de son cerbère.

_________________
Sympathy for Devilz (mwahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Bradwell

avatar

Messages : 61
Qualités : Adroite, Alerte, Charismatique, Fougueuse, Débrouillarde, Rapide, Rusée

Feuille de personnage
Points: 0
Equipement: Devilz Suit, sabre et X-Shotgun
Points de Joker: 0

MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   Mar 14 Juil - 18:38

Parce que ce n'est déjà pas le cas? Au moins Ellie se sentit, du moins quelques instants, mise en valeur quand il lui dire que l'intelligence n'a pas sauté d'une génération à une autre puisqu'il a dit qu'il serait déçu si c'était le cas. C'est qu'avec Papa Bradwell, il faut les chercher loin les compliments sinon la jeune fille peut toujours les attendre encore longtemps. Au moins il a su faire la part des choses: la maturité et l'intelligence. Dire qu'Ellie est mature n'aurait été qu'un mensonge grossier.

"Mais papa, tu es un père aimant et je suis une fille attentionnée tu devrais le savoir." Se força-t-elle à conclure en inversant les rôles volontairement. "C'est pour cela qu'il n'est jamais trop tard pour en apprendre davantage."

Sauf qu'il a une drôle de manière de le montrer. Ellie aussi. D'un côté elle a bien été obligé de passer ceinture noir en sarcasme depuis le temps. Sa dernière remarque, elle se contenta de faire la moue comme si il cherchait à lui rappeler sa situation. Déjà qu'elle est fliquée par ses mecs de l'Agence, même si ici ça serait dur pour eux de vérifier les morts puisque les hectares de bois doivent certainement servir aussi de cimetière improvisé.


"C'est vrai que si il arrivait quelques choses à Béatrice j'en serais la première attristée..."

Si elle perd son jouet et son souffre douleur, ce n'est pas dit que son père accepte de lui en fournir un autre.

Demander quoi de plus? Les informations sur l'Agence? Ce n'est pas même pas dit qu'il daigne à la renseigner. Pas pour le moment donc... Par contre il sait ce qu'il y a dans ce coffre fort et si savoir d'où vient exactement ses armes n’intéresse pas Ellie, il en connait certainement le fonctionnement.

Elle l’interrompra au moment de monter les escaliers pour se changer. Toujours pas d'utilisation de terme comme X-shootgun ou trop précis.


"Dit papa. Pour le dernier fusil que j'ai testé, j'ai quelques question sur son fonctionnement? Ca n'a rien à voir avec ce que j'ai testé jusque là lorsque l'on rendait visite à tes amis de la NRA aux Texas. J'ai un peu de mal avec l'insistance de visée et du délais de rechargement. Enfin je veux dire, tu as peu être un conseil à me donner comme, je ne sais pas moi, un réglage quelconque ou une personnalisation de l'interface de visée. Je n'ai trouvé aucune information là dessus."

Qui ne tente rien n'a rien. Ellie sent que ce n'est pas aujourd'hui qu'Ellie arrivera à lui tirer les vers du nez mais autant demander un conseil sur un de ses hobbys, bien que pour "chasser" John utilise certainement des armes plus traditionnelles. Si elle n'a plus d'information, tant pis elle aura essayer au moins.

Ceci fait, elle ira se préparer... Seule pour une fois. Trop risqué qu'elle fasse une gaffe si elle demande un coup de main à être maquillé. Mais elle a une robe une pièce qui irait à merveille avec son brushing quand elle sortira de sa douche. Avec cette petite veste et des bottines haut talons, c'est qu'elle savait y faire quand il s'agissait de séances photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Home sweet home : le manoir Bradwell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Home sweet home : le manoir Bradwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANGELZ :: ZONE RP :: ZONE RP :: REGION DE LOS ANGELES-
Sauter vers: